Outils pour utilisateurs

Outils du site


deadlands:vivre_n_est_pas_un_crime:volume1:theme_4_appronfondir_l_enquete

Thème 4 : Approfondir l’enquête

Le Gang a plusieurs motivations potentielles pour approfondir l’enquête :

  • de leur propre chef. Ils peuvent penser naturellement qu’ils ont été manipulés et que l’enquête qui a poussé les confédérés en prison a été un peu trop vite menée, ou approfondir la question sur la puissance de ces Yankee très durs à cuire (bon courage),
  • par Hattie et AL qui leur ont demandé d’en savoir plus sur son ravisseur,
  • par l’intermédiaire du Texas ranger, les PJs pourraient avoir envie d’approfondir cette histoire.

Voici les éléments sur lesquels broder.

L’arme des confédérés

L’arme des confédérés n’est pas celle qui a créé l’explosion de la gare. Pour approfondir cette enquête, les PJs ont plusieurs pistes :

Supposer (ce qui est bon) que c’est un savant fou de la ville qui la construite, et donc partir dans la recherche des scientifiques de la ville (voir le thème approprié)

Ils peuvent aller tenter de dialoguer avec les Confédérés ou les Pinkerton pour en savoir plus. Cette deuxième option est très délicate, l’enquête est officiellement close, et il en va de l’inquiétude publique de la ville de Denver. Donc la rouvrir officiellement serait terrible pour l’opinion publique. Le Maire n’aimerait donc pas revoir les PJs dans le parloir avec les confédérés.

Les Confédérés n’ont aucune envie de causer avec les PJs. Juste de leur en coller une. D’ailleurs, d’autres soldats confédérés arrivent en ville pour retrouver leurs camarades. En apprenant qu’ils sont en tôle pour une fausse raison, ils vont avoir envie de se défouler sur les PJs. Vous pouvez usez de ceci pour mettre un peu d’action si vos joueurs s’endorment, une bonne rouste (ils n’iront pas jusqu’au meurtre) pour leur faire comprendre ce que c’est d’accuser injustement leur potes.

L’option la meilleure pour les sortir de prison au bout de l’enquête est donc de passer par le Texas Ranger, de lui donner toutes les informations qu’ils auront trouvées et il les fournira lui-même au Maire sans impliquer les PJs.

Les PJs peuvent tout à fait choisir de ne pas se préoccuper d’eux, et de les laisser croupir là où ils sont. Une fois que le tournoi de poker est bouclé, il s’y mettra sérieusement et l’affaire sera vite bouclée.

Les confédérés sortiront donc probablement de prison assez rapidement, ça se jouera au niveau politique pour que la population ne se retrouve pas sans bouc émissaire concernant l’explosion. Avoir une explication est important, sinon le niveau de Terreur de la ville va encore augmenter. L’Agence le sait, c’est pour ça qu’ils veillent particulièrement sur ce point.

Retour au ranch

Pour chercher des pistes sur Henry, le Gang pourrait penser revenir sur les lieux de la bataille. (rappel : il y a 60km à parcourir).

Sur place, ils constateront (selon les hypothèses prises au début de ce chapitre) :

  • Le ranch est entièrement brûlé, il n’y a plus personne,
  • Plus d’épouvantails intacts (tous auto-détruits, il reste des débris). Si les joueurs n’ont pas eu le temps de se rendre compte de leur nature organique (à savoir que c’est un secret qu’Hellstromme n’a pas beaucoup médiatisé encore), vous pouvez en trouver un dont le processus d’auto-destruction n’aurait pas fonctionné correctement… D’ailleurs, le titiller pourrait le remettre en route et exploser devant les PJs qui pourraient alors bien risquer leur peau (remettre en route une petite horloge mécanique, tic, tac… stress). Sur l’épouvantail, vous pouvez glisser le logo ”H”…
  • La carcasse de l’hélicoptère est là, et on y trouve quelque part aussi la signature ”H”. Un papier et un crayon peuvent permettre soit de le recopier, soit d’en prendre l’emprunte, elle est en relief.
  • Le corps du pilote n’est plus là, s’il était enterré, la tombe a à peine été rebouchée, une pelle repose à côté, celle qui a servi à déterrer le cadavre.
  • Si les PJs n’avaient pas pris son lance flamme, il n’est plus là.

Notez qu’ils peuvent se retrouver sur les lieux en même temps que des hommes qu’Herbert a envoyé pour voir pourquoi Henry ne revenait pas. Herbert à juste eu la destination (au cas où), mais pas le motif. Voir en annexe la chronologie.

Sur la piste d’Herbert Z.

C’est un point important Herbert, car c’est quand même le fil rouge de notre histoire. Donc comment mettre les PJs sur sa piste ?

C’est un savant fou de la ville, mais qui n’est pas là depuis longtemps, et qui n’a pas pignon sur rue (il est là plutôt discrètement), connu de peu de gens.

C’est lui, avec Hellstromme, qui a conçu et fabriqué le lit oniro-thérapeutique, donc à ce titre il connaît bien Faucon Solitaire et Huggins. Donc c’est la porte d’entrée la plus facile pour le PJs. Ils pourraient d’ailleurs être tentés de revivre cette expérience, oh combien addictive, qu’est d’y dormir un peu. Personne ne s’y opposera.

Faucon et/ou Huggins donnera l’adresse d’Herbert Z sans problème, c’est un homme charmant absolument pas suspicieux.

Personne n’est au courant encore, bien entendu, de son autre machine, plus infernale, donc le carburant principal est notre chère Eloïse et ses formidables capacités.

Suivez le Guide -->

deadlands/vivre_n_est_pas_un_crime/volume1/theme_4_appronfondir_l_enquete.txt · Dernière modification: 2017/08/15 17:31 (modification externe)