Outils pour utilisateurs

Outils du site


deadlands:vivre_n_est_pas_un_crime:volume1:pnj:hellstromme

Darius Hellstromme

Si l’homme pourrait être loué pour la pléthore d’inventions qu’il a livrées au Nouveau Monde, il reste pour vous, Marshal, le serviteur des Reckoners qui a propulsé la Roche Fantôme comme minerai le plus précieux à obtenir, loin devant l’or. Et pour arriver à posséder une organisation riche à millions comme la sienne, multipliez par cent ou mille les petites arnaques des hommes de pouvoir dans les avant-poste. L’amoralité de Darius Hellstromme ne sera toutefois pas vraiment compromise dans l’affaire qui nous intéresse. Au cours d'un espionnage par ses équipes dans les terres privilégiées de son concurrent dans la guerre du rail, le Baron LaCroix, en Louisiane, Darius tombe sur une petite fille, Eloïse (voir ci-dessus), qui va vite aiguiser sa curiosité. S’il ne comprend pas totalement sa nature malgré son savoir immense, il peut aisément se représenter sa valeur.

La "Dreambox"

Inspiration

Une petite parenthèse pour rendre à César ce qui est à César, cette machine est inspirée d'une bande dessinée : l'Histoire de Siloë de Serge Le Tendre et Sylvain, dont le premier tome s'appelle Psybombe. (2 tomes sont sortis en 2001 et 2003, et ça s'arrête en queue de poisson).

Comme techniquement le lien entre le lit, la machine infernale sur laquelle sera Eloïse et la Psybombe marche à peu près pareil que dans la BD, il est préférable de prendre quelques pincettes pour jouer le premier chapitre de cette campagne :

  1. Ne pas demander à vos joueurs “Avez-vous lu Psybombe / L'Histoire de Siloë ?”, car vous vous tirerez une balle dans le pied. Donc pas un mot.
  2. Ne pas (encore) parler de Dreambox, dans la bouche de Huggins ou du Faucon, cette machine s'appellera : Lit Oniro-thérapeutique. C'est charmant, beaucoup plus précis quant à son réel usage, et très loin de Dreambox, ça passe tout seul. Hellstromme la vendra plus tard sous la marque Dreambox, mais à cette heure là, la relation avec la BD n'aura déjà plus d'importance.
  3. Ne pas utiliser le mot Psybombe, mais juste décrire la chose. Et éventuellement parler de bombe psychique, mais plus tard, dans la bouche de certaines personnes.
  4. Si des joueurs font rapidement le lien, il y a un risque que ça attire les pensées vers une petite fille, mais le fil du 1er chapitre ne focalise absolument pas dessus, il est même possible qu'ils ne la croisent pas du tout avant qu'elle ne quitte la ville.

C'est le seul élément, la partie technique, qui se rapproche de la BD, pour tout le reste de l'intrigue, ça n'a pas grand chose à voir, si ce n'est que le potentiel d'Eloïse intéresse bien entendu beaucoup de monde.

Une invention géniale

Hellstromme, à cette époque, travaille sur une machine qui plonge les gens dans un sommeil réparateur en leur faisant rêver des rêves formidables : le “lit oniro-thérapeutique”, vendu sous la forme d’un lit révolutionnaire et d’un mélange d'herbes à faire consommer à l’utilisateur. Les résultats sont tellement convaincants que les premiers cobayes à tester son invention, dans ses laboratoires à Salt Lake City, en redemandent. L'addiction est flagrante et Hellstromme décide de la commercialiser à grande échelle et de se faire du blé non pas sur les dreambox qui seront vendues à prix coûtant, mais sur les doses de drogues qui permettent au rêveur de revivre les plus merveilleux moment de sa propre vie. Ça créera des générations de junkees complètement shootés fort probablement, ou alors un bienfait incroyable sur l'over motivation des américains… Quoiqu'il en soit, Pestilence est satisfaite de ce moyen de diffuser une nouvelle substance de ce genre… plus additive encore que le tabac, tout en ayant une apparence beaucoup plus bénéfique sur la santé, et au final, plus destructrice encore.

Comme Hellstromme ne tient pas à perturber Deseret, il décide de faire un premier déploiement à Denver dont la démographie est en constante progression.

Il commence par donner son premier caisson à deux docteurs, Huggins et Faucon Solitaire, un Indien qui s'est intégré aux blancs, qui officient dans cette grande ville, en mettant au point avec eux une thérapie onirique qu'ils nommeront “oniro-thérapie”. Cette phase permettra de valider la viabilité de la dreambox et d'affiner ses dosages. Faucon intègrera même dans la recette quelques herbes dont les indiens ont le secret. Ce qui aura pour bénéfice de renforcer le bien être de l'expérience et la qualité du repos et de l'introspection sur soi-même. Ca ne sera pas forcément gardé tel quel par Hellstromme plus tard, lui voulant faire une drogue addictive sans forcément soigner les gens, mais comme il est ouvert à toute découverte il est heureux des compétences de cet Indien. Quelques patients seront donc des privilégiés et apprécieront fortement ce traitement et reviendront régulièrement.

Premier déploiement en vue : Denver

Notre histoire commence à la fin de cette phase de validation. Hellstromme est satisfait des résultats, les médecins aussi. Les entrepôts de Hellstromme à Denver commencent à se remplir de caisses de Dreambox pour une commercialisation imminente. Herbert Z. qui supervisait localement les tests aura pour dernière mission de tester en live sa première bombe psychique (cf. ci-dessus).

Mission secrète : Ex-filtrer AL

Hellstromme a toujours plus d'une pierre dans son sac, et il a un autre objectif simultanément dans la région de Denver. Il charge un de ses agents, indépendant d'Herbert, d'une mission ultra-confidentielle d'ex-filtration. Une fois leurs missions respectives réalisées (le premier test de la Bombe Psychique à Denver et l'ex-filtration) ils devront rentrer ensemble en chariot à vapeur.

Cet homme s'appelle Henry. (Note : les agents d'Hellstromme de ce scénario ont tous un prénom qui commencent par H. C'est juste un détail fortuit qui pourrait éventuellement jouer sur la paranoïa de vos PJs qui pourraient soupçonner par la suite n'importe quel PNJ avec un H comme initiale, Hélène par exemple).

Sa mission consiste à aller tirer Andrew Lane des griffes de Lafayette Baker qui a réussi à le kidnapper et le tient pour le moment reclus dans un ranch non loin de Denver. Cette histoire n'a, vu de loin, pas de relation directe avec Eloïse, sauf si on se rappelle qu'Andrew Lane est la nouvelle identité d'Abraham Lincoln revenu d'entre les morts…

… Alors… Suivez Le Guide -->

deadlands/vivre_n_est_pas_un_crime/volume1/pnj/hellstromme.txt · Dernière modification: 2017/08/15 17:33 (modification externe)