Outils pour utilisateurs

Outils du site


deadlands:vivre_n_est_pas_un_crime:volume1:lever_de_rideau

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
deadlands:vivre_n_est_pas_un_crime:volume1:lever_de_rideau [2013/08/14 01:06]
pierre [Derrière les barreaux]
deadlands:vivre_n_est_pas_un_crime:volume1:lever_de_rideau [2017/08/15 17:31] (Version actuelle)
Ligne 186: Ligne 186:
 ====Derrière les barreaux==== ====Derrière les barreaux====
 Vous pouvez proposer à vos joueurs une scène d'​introduction dès l'​ouverture qui se situerai après le début de l'​histoire. Après l'​explosion de la psybombe, lorsque les PJs seront en tôle. Vous pouvez proposer à vos joueurs une scène d'​introduction dès l'​ouverture qui se situerai après le début de l'​histoire. Après l'​explosion de la psybombe, lorsque les PJs seront en tôle.
 +
 A l'issu de cette scène, les joueurs seront transportés,​ tel un flash back dans un film, vers le début de cette histoire (ci après : "Le Cheval de fer"). Du rarement vu dans un JDR, mais un challenge qui peut être intéressants comme sensation pour les joueurs : "​Comment le MJ va réussir à nous emmener de force dans cette situation ? Maintenant qu'on la connaît, on pourrait vouloir l'​éviter !"​. ​ A l'issu de cette scène, les joueurs seront transportés,​ tel un flash back dans un film, vers le début de cette histoire (ci après : "Le Cheval de fer"). Du rarement vu dans un JDR, mais un challenge qui peut être intéressants comme sensation pour les joueurs : "​Comment le MJ va réussir à nous emmener de force dans cette situation ? Maintenant qu'on la connaît, on pourrait vouloir l'​éviter !"​. ​
 +
 Cette option, purement facultative,​ permettrai aussi, avec l'​apparition de la dreambox plus tard, de leur permettre de penser que ce qu'ils vivent par la suite serait en fait un rêve. Il n'y a pas de réponse à cette question, ceci est entièrement de votre ressort, Marshal. Sachez juste que dans un rêve, vous avez plus de libertés... Cette option, purement facultative,​ permettrai aussi, avec l'​apparition de la dreambox plus tard, de leur permettre de penser que ce qu'ils vivent par la suite serait en fait un rêve. Il n'y a pas de réponse à cette question, ceci est entièrement de votre ressort, Marshal. Sachez juste que dans un rêve, vous avez plus de libertés...
 +
 Voici donc une proposition d'​introduction : Voici donc une proposition d'​introduction :
-«Noir. Des sons atroces résonnent encore dans votre tête, des images cauchemardesques,​ des lamentations,​ rien n'est clair... ​+ 
 +//«Noir. Des sons atroces résonnent encore dans votre tête, des images cauchemardesques,​ des lamentations,​ rien n'est clair... ​
 Un chant. Un homme psalmodie des chants, probablement indiens, entêtants, apaisants... Vous n’êtes pas seul, d’autres hommes sont dans ce lieu sombre, chaud et humide, certains gémissent, d’autres tremblent avec une respiration saccadée, comme s’ils avaient froids... ​ Un chant. Un homme psalmodie des chants, probablement indiens, entêtants, apaisants... Vous n’êtes pas seul, d’autres hommes sont dans ce lieu sombre, chaud et humide, certains gémissent, d’autres tremblent avec une respiration saccadée, comme s’ils avaient froids... ​
 Les images commencent à se faire plus clair, mais syncopées, une sorte explosion, des victimes qui hurlent, un mal de crâne terrible... Les images commencent à se faire plus clair, mais syncopées, une sorte explosion, des victimes qui hurlent, un mal de crâne terrible...
 Le chant, toujours ce chant, les images s’estompent,​ le noir, le calme... mais comment tout cela a-t-il pu commencer ? Le chant, toujours ce chant, les images s’estompent,​ le noir, le calme... mais comment tout cela a-t-il pu commencer ?
-Un train... tout a commencé dans un train... oui... la lumière revient, les souvenirs se réorganisent...»+Un train... tout a commencé dans un train... oui... la lumière revient, les souvenirs se réorganisent...»// 
 Basculez ensuite naturellement dans le train, et lancez votre partie en sautant dans le Cheval de Fer, ci-après. Basculez ensuite naturellement dans le train, et lancez votre partie en sautant dans le Cheval de Fer, ci-après.
 Si vous ne voulez pas tenter ce flashback mystique, vous pouvez directement commencer ci-après (rassurez-vous,​ c’est le seul moment de ce scénar qui ressemble à un livre dont vous êtes le héros) Si vous ne voulez pas tenter ce flashback mystique, vous pouvez directement commencer ci-après (rassurez-vous,​ c’est le seul moment de ce scénar qui ressemble à un livre dont vous êtes le héros)
- 
  
 Suivez ensuite le fil chronologique standard [[#​option_1_chronologique]],​ et une fois dans la prison, vous reprenez l'​introduction ci-dessus, et la boucle est bouclée Suivez ensuite le fil chronologique standard [[#​option_1_chronologique]],​ et une fois dans la prison, vous reprenez l'​introduction ci-dessus, et la boucle est bouclée
deadlands/vivre_n_est_pas_un_crime/volume1/lever_de_rideau.txt · Dernière modification: 2017/08/15 17:31 (modification externe)