Outils pour utilisateurs

Outils du site


deadlands:vivre_n_est_pas_un_crime:volume1:grandes_lignes_de_ce_chapitre_2

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
deadlands:vivre_n_est_pas_un_crime:volume1:grandes_lignes_de_ce_chapitre_2 [2014/08/16 22:55]
pierre [Articulations]
deadlands:vivre_n_est_pas_un_crime:volume1:grandes_lignes_de_ce_chapitre_2 [2017/08/15 17:31] (Version actuelle)
Ligne 2: Ligne 2:
 ===== Etats des lieux... pas glorieux ===== ===== Etats des lieux... pas glorieux =====
  
-Ce scénario est directement la suite du premier chapitre :**”Denver, quelques minutes d’arrêt !”**. Pas d’interlude prévue. La vie n’attend pas. +Ce scénario est directement la suite du premier chapitre :”Denver, quelques minutes d’arrêt !”. Pas d’interlude prévue. La vie n’attend pas.
  
-Denver pleure ses morts de l’ ”explosion de la gare”. Ce sujet reste le sujet principal des préoccupations. L’hôpital et les tentes de fortunes abritent encore beaucoup de blessés. La population est en rage et les rumeurs vont bon train. Si la ville est déjà grande, elle ne n’est pas encore assez pour dissimuler les opérations ​coups de poing de la milice de la ville, et tout le monde a vu une bande de confédérés se faire arrêter. C’est sûr, ceci est lié avec l’exposition ! Sont-ce les coupables ? Il y a aussi ces personnes qui étaient en taule, que le maire a relâcher… ​Elles ont l’air d’être liées avec cette histoire de confédérés… Mais n’étaient-ils pas coupables eux aussi ? +Denver pleure ses morts de l’ ”explosion de la gare”. Ce sujet reste le sujet principal des préoccupations. L’hôpital et les tentes de fortunes abritent encore beaucoup de blessés. La population est en rage et les rumeurs vont bon train. Si la ville est déjà grande, elle ne n’est pas encore assez pour dissimuler les opérations ​coup de poing de la milice de la ville, et tout le monde a vu une bande de confédérés se faire arrêter. C’est sûr, ceci est lié avec l’exposition ! Sont-ce les coupables ? Il y a aussi ces personnes qui étaient en taule, que le maire a relâchées... ​Elles ont l’air d’être liées avec cette histoire de confédérés... Mais n’étaient-ils pas coupables eux aussi ?
-  +
-Bref, les PJs ne sont pas dans un environnement très bienveillant à leur égard, la suspicion règne en maître. ​+
  
-Le niveau de terreur qui a violemment augmenté au niveau de la gare avec l’explosion est en train d’augmenter sensiblement dans toute la ville.+Bref, les PJs ne sont pas dans un environnement très bienveillant à leur égard, la suspicion règne en maître. 
 + 
 +Le **niveau de terreur** qui a violemment augmenté au niveau de la gare avec l’explosion est en train d’augmenter sensiblement dans toute la ville.
  
 ===== Hypothèses ===== ===== Hypothèses =====
-Il y a plusieurs issues possibles sur certains détails du chapitre précédent,​ comme il n’y a pas de moyen d’écrire ​et de prévoir toutes les hypothèses possibles, ​chaque gang étant souvent imprévisiblecet ouvrage ne vas pas tout décrire+Il y a plusieurs issues possibles sur certains détails du chapitre précédent,​ comme il n’y a pas de moyen d’écrire ​ni de prévoir toutes les hypothèses possibles, ​nous allons partir sur les hypothèses suivantes pour construire le reste du scénarioet le Marshal que vous êtes trouvera comment adapter certaines scènes en fonction du fil des événements.
  
-Nous allons partir sur les hypothèses suivantes pour construire le reste du scénario, et le Marshal ​que vous êtes trouvera comment adapter certaines scènes ​en fonction du fil des événements+ 1. Les confédérés sont en prison, en attendant un jugement dont l’issue paraît toute trouvée : la corde. Le problème c’est qu’ils savent qu’ils sont victimes d’une injustice, et que les PJs et l’agence Pinkerton ​en sont les responsables.
  
-  - Les confédérés sont en prison, en attendant un jugement dont l’issue paraît toute trouvée : la cordeLe problème c’est qu’ils savent qu’ils sont victimes d’une injustice, et que les PJs et l’agence Pinkerton en sont les responsables. + 2. AL a été retrouvé et Henry est mort (ou emprisonné dans une cellule de l’agence Pinkerton, au secret).
-  - AL a été retrouvé et Henry est mort (ou emprisonné dans une cellule de l’agence Pinkerton, au secret)+
  
-Si Henry a réussi à filer avec AL, Faucon maintient la pression auprès des PJs pour le rechercher. Dans ce cas, la priorité d’Henry sera de filer vers Salt Lake City, ça précipitera certains événements de ces pages, et créera une nouvelle occasion de confronter le lance flamme d’Henry avec les PJs dans un élan pour libérer AL. Faites en sorte de laisser Eloïse, sa mère et Herbert filer vers Salt Lake City.+Si Henry a réussi à filer avec AL, Faucon maintient la pression auprès des PJs pour le rechercher. Dans ce cas, la priorité d’Henry sera de filer vers Salt Lake City, ça précipitera certains événements de ces pages, et créera une nouvelle occasion de confronter le lance flamme d’Henry avec les PJs dans un élan pour libérer AL. Faites en sorte de laisser Eloïse, sa mère et Herbert filer vers Sa!lt Lake City.
  
 ==== Si Henry n’est pas mort ? ==== ==== Si Henry n’est pas mort ? ====
-Rapidement, si Henry n’est pas mort, voici une rapide piste probable et cohérente de son histoire. Rappelons qu’Herbert Z. n’est pas au courant de sa mission concernant l’exfiltration de AL. +Rapidement, si Henry n’est pas mort, voici une rapide piste probable et cohérente de son histoire. Rappelons qu’Herbert Z. n’est pas au courant de sa mission concernant l’exfiltration de AL.
  
 Il revient donc avec son hélico, il le laisse à un entrepôt d’Hellstromme (une piste de plus pour remonter à lui), dans cet entrepôt, il y a une cellule dans laquelle il met AL. Des hommes de mains s’occuperont du prisonnier, en attendant qu’Henry revienne le chercher. C’est dans ce même Entrepôt que se trouve le wagon à vapeur qui servira à Herbert et sa troupe, incluant alors Henry, de quitter précipitamment la ville. Il revient donc avec son hélico, il le laisse à un entrepôt d’Hellstromme (une piste de plus pour remonter à lui), dans cet entrepôt, il y a une cellule dans laquelle il met AL. Des hommes de mains s’occuperont du prisonnier, en attendant qu’Henry revienne le chercher. C’est dans ce même Entrepôt que se trouve le wagon à vapeur qui servira à Herbert et sa troupe, incluant alors Henry, de quitter précipitamment la ville.
  
-Seul le timing va être très serré pour les PJs. Henry retrouve Herbert, et lui indique qu’il faut vite repartir sur Salt Lake City. Herbert ​à besoin d’un jour pour ranger tout son matériel correctement. Ils partiront le sur-lendemain,​ en début d’après midi ils quitteront l’entrepôt.+Seul le timing va être très serré pour les PJs. Henry retrouve Herbert, et lui indique qu’il faut vite repartir sur Salt Lake City (SLC). Herbert ​besoin d’un jour pour ranger tout son matériel correctement. Ils partiront le sur-lendemain,​ en début d’après midi ils quitteront l’entrepôt.
  
 Vous pouvez toujours les retarder si vous voulez forcer la rencontre avec les PJs, au risque de perdre la cohérence de l’urgence,​ Henry ayant été repéré par les PJs au ranch, il ne doit pas traîner pour quitter la ville. Vous pouvez toujours les retarder si vous voulez forcer la rencontre avec les PJs, au risque de perdre la cohérence de l’urgence,​ Henry ayant été repéré par les PJs au ranch, il ne doit pas traîner pour quitter la ville.
  
-Il est donc possible que les PJs ne les voient pas du tout partir. Néanmoins, vous pouvez mettre des indices pour remonter à Hellstromme (un logo sur une carcasse d’épouvantail,​ révélant un ”H”, que l’Agence n’aura aucun mal à identifier),​ donc aux entrepôts, et interroger le personnel, qui devant une pression légale ou financière apprendra qu’un groupe étrange a bien quitté la ville en fourgon à vapeur autonome en direction de Salt Lake City (le chauffeur à prononcé le nom de la ville). ​+Il est donc possible que les PJs ne les voient pas du tout partir. Néanmoins, vous pouvez mettre des indices pour remonter à Hellstromme (un logo sur une carcasse d’épouvantail,​ révélant un ”H”, que l’Agence n’aura aucun mal à identifier),​ donc aux entrepôts, et interroger le personnel, qui devant une pression légale ou financière apprendra qu’un groupe étrange a bien quitté la ville en fourgon à vapeur autonome en direction de Salt Lake City (le chauffeur à prononcé le nom de la ville).
  
 ===== Articulations ===== ===== Articulations =====
  
-Ce chapitre est articulé autour des éléments suivants : +Ce chapitre est articulé autour des éléments suivants :
   * Le tournoi de poker de Denver,   * Le tournoi de poker de Denver,
-  * Un Texas Ranger qui tient à libérer les Confédérés,​ et à comprendre ce qui a pu se passer aussi, c’est quand même son taf+  * Un Texas Ranger qui tient à libérer les Confédérés,​ et à comprendre ce qui a pu se passer aussi, 
-  * Herbert Z s’inquiète de la disparition d’Henry, ​qui devrait sentir ​qu’il est temps de plier bagage et rentrer au bercail à Salt Lake City.+  * Herbert Z, qui s’inquiète de la disparition d’Henry, ​sent qu’il est temps de plier bagage et rentrer au bercail à Salt Lake City.
  
-Le Texas ranger va rentrer en contact avec les PJs pour leur demander de continuer leur enquête afin de trouver la réelle cause de l’explosion de la gare. Il a de très bons arguments pour les convaincre. 
-  
 En plus de ces éléments, les PJs peuvent se retrouver sur le chemin de ces surhommes du précédent chapitre, à leur risques et périls. En effet, ils recherchent aussi à savoir ce qu’il s’est passé. Leurs maîtres commencent à sentir une opportunité et un gros risque simultanément. Un élément capable de diffuser de la Terreur mais qu’ils ne contrôlent absolument pas. Leur ”petit maître”, Lafayette Baker cherche aussi à comprendre. En plus de ces éléments, les PJs peuvent se retrouver sur le chemin de ces surhommes du précédent chapitre, à leur risques et périls. En effet, ils recherchent aussi à savoir ce qu’il s’est passé. Leurs maîtres commencent à sentir une opportunité et un gros risque simultanément. Un élément capable de diffuser de la Terreur mais qu’ils ne contrôlent absolument pas. Leur ”petit maître”, Lafayette Baker cherche aussi à comprendre.
  
 Les hucksters sont aussi nombreux autour de ce tournoi de poker. Hoyle et la Cour ne sont pas loin. Ceci n’est pas développé dans ces lignes, mais n’hésitez pas à mettre en relation des PJs qui ne seraient pas assez discret dans leur art avec des agents d’Hoyle qui leur feraient comprendre, sans forcément mettre beaucoup de gants, les fondamentaux de la discrétion. Les hucksters sont aussi nombreux autour de ce tournoi de poker. Hoyle et la Cour ne sont pas loin. Ceci n’est pas développé dans ces lignes, mais n’hésitez pas à mettre en relation des PJs qui ne seraient pas assez discret dans leur art avec des agents d’Hoyle qui leur feraient comprendre, sans forcément mettre beaucoup de gants, les fondamentaux de la discrétion.
  
-Les éléments de ce chapitre seront décrits par thématique,​ au Marshal de les faire vivre dans la dynamique de son choix.+Les éléments de ce chapitre seront décrits par thématique,​ au Marshal de les faire vivre dans la dynamique de son choix, ou de ceux de ses joueurs.
  
 [[deadlands:​vivre_n_est_pas_un_crime:​volume1:​theme_1_diner_avec_al|Suivez le Guide -->]] [[deadlands:​vivre_n_est_pas_un_crime:​volume1:​theme_1_diner_avec_al|Suivez le Guide -->]]
deadlands/vivre_n_est_pas_un_crime/volume1/grandes_lignes_de_ce_chapitre_2.txt · Dernière modification: 2017/08/15 17:31 (modification externe)